lundi 13 décembre 2010

LA BRANCHE CORNET


VAUX en AMIENOIS
6 Km d'AMIENS... le bout du monde !

CORNET : Le patronyme de Maman Fernande

1678 : "Louis XIV, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre"

1678 : c'est, à ce jour, la date la plus éloignée que j'ai trouvée de notre lignée CORNET, tous à FREMONT, lieu dit du petit village de VAUX en AMIENOIS. Il s'appelai Jean, comme son fils, le fils de son fils après lui et certainement comme son père si il était aîné, et le père de son père.

Tous manouvriers, ouvriers de ferme, et tisseurs à domicile (saiteurs) de génération en génération, les femmes elles étaient ménagères et fileuses. - Le textile était un des fleurons économique d'Amiens reconnu dans le monde entier -
Tous se mariaient entre voisins, cousins, cousines. tous se connaissaient, tous s'entraidaient, veillaient ensemble par petits groupes, tous devaient aussi se quereller comme dans toute micro société

Ils étaient très nombreux les CORNET à VAUX, il n'en reste plus. Ou s'en sont ils allés ? à nous de les retrouver....
Ils sont 2 à être inscrits sur le monument aux morts, plus un seul sur la liste des habitants de la commune
Il n'y a plus de traces d'eux au cimetière - Ils n'avaient pas les moyens d'acheter un concession -

« Une des caractéristique des pauvres à travers l’histoire c’est qu’ils ont disparu sans laisser de traces : ils n’ont pas écrit leurs mémoires, ils n’ont laissé aucune œuvre artistique, littéraire, ou historique qui soit un témoignage direct de leur vie »[1]

Pierre DESBUREAUX

Maman Fernande élevée à l'orphelinat
ne connaissait pas ses origines

Photo prise sur internet

[1] Pierre DESBUREAUX, La pauvreté en Picardie de 1789 à 1936, Ed Libraire du Labyrinthe 2009

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire